18-09-09

Nihoul versus Frisque


Nihoul obtient une déclaration de culpabilité contre Frisque

17/09/2009

Georges Frisque a été déclaré coupable de faux en écriture commis pour évincer Jean-Michel Nihoul de l'ASBL SOS Sahel, en décembre 1997


BRUXELLES En raison du dépassement du délai raisonnable, endéans lequel tout suspect a le droit d'être jugé, le tribunal n'a pas prononcé de peine à son encontre. Deux autres personnes étaient poursuivies pour les mêmes faits et elles sont également déclarées coupables, sans qu'une peine ne soit prononcée.
Les trois prévenus ont été poursuivis sur base, à l'origine, d'une plainte de Jean-Michel Nihoul, qui s'était porté partie civile et qui était présent aux audiences mais qui n'a réclamé aucun dommage.

Lors des débats, il a été constaté que les conflits entre Frisque et Nihoul remontent à près de 35 ans. A cette occasion, Frisque avait accusé Nihoul de l'avoir traité de "crapule" en audience publique et il avait demandé au président de faire acter cet "évènement". Le juge n'avait cependant pas entendu cette sortie attribuée à Nihoul et il n'avait pas fait acter par la greffière.

Dans le cours de son jugement, le magistrat a rappelé que SOS Sahel Haute Volta a été fondé à Ostende en 1974 et que Jean-Michel Nihoul en est devenu le président en 1985. Ce dernier fut arrêté en août 1996 dans le cadre de l'affaire Dutroux et dans la foulée, quelques semaines plus tard, il fut jugé pour des escroqueries à la charité publique, qu'il a commises en tant que président de SOS Sahel. Il sera finalement condamné à 3 ans de prison ferme et n'interjettera pas appel contre cette décision.

En décembre 1997, pendant la détention de Nihoul, Frisque a alors convoqué une assemblée générale de SOS Sahel chez lui, selon le tribunal, et avec un administrateur ainsi que l'épouse de celui-ci, ils ont décidé d'exclure Nihoul de l'association pour défaut de cotisation. Le juge Hendrickx a indiqué que Frisque n'avait à l'époque aucune qualité pour prendre des décisions au sein de l'ASBL, pas plus que la compagne de l'administrateur. Le procès-verbal de l'assemblée générale qui évince Nihoul pour défaut de cotisation est donc un faux.

 

© La Dernière Heure 2009

00:57 Gepost door agora in Algemeen | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.