08-08-09

Fortisgate: M. Verougstraete nie les fuites


BELGA

Libre Belgique, Mis en ligne le 08/08/2009

Ivan Verougstraete, président de la chambre flamande de la Cour de Cassation, nie être à l'origine de fuites concernant l'arrêt Fortis du 12 décembre.

C'est ce qui figure dans le dossier disciplinaire que Ghislain Londers, premier président de la Cour de Cassation, a assemblé après les faits, rapporte samedi le quotidien flamand De Tijd. L'arrêt avait temporairement freiné la vente de Fortis Bank à BNP Paribas.

M. Verougstraete ne nie pas avoir téléphoné le 11 décembre à Christine Schurmans, l'une des magistrates chargée de se prononcer dans le dossier Fortis. Selon Mme Schurmans, M. Verougstraete l'avait rassurée en disant qu'il allait intervenir immédiatement. Il lui avait ensuite envoyé un SMS avec le message "Fait", confirmant de la sorte qu'il était bel et bien intervenu.

Mais au cours de l'enquête disciplinaire interne à la Cour de Cassation, M. Verougstraete avait expliqué le message en lui donnant une autre signification. Il ne serait pas du tout intervenu. Le SMS était seulement destiné à apaiser Mme Schurmans en la mettant sur une fausse piste, a-t-il assuré.

L'enquête disciplinaire a débouché sur un "blâme" parce que M. Verougstraeten avait omis d'informer M. Londers du coup de fil. Mais l'enquête n'a pas permis de dégager d'indication d'une fuite éventuelle.

16:45 Gepost door agora in Actualiteit | Permalink | Commentaren (0) | Tags: fortisgate |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.